La Fondation MARCHETTA

Retour

AM Magazine de décembre 2014 Δ

Les Bourses attribuées en 2016

Remise des bourses au lycée Camille Claudel de Digoin (71)

Ce jeudi 28 avril, M. Alain Dovillaire de la Fondation Arts et Métiers et Mme la Proviseure du lycée Camille Claudel de Digoin, Madame Isabelle Gouleret, ont remis aux trois élèves de la classe de première STI2D, Kévin Feuillet, Julien Mazelier et Fabien Saül, la bourse Henry Marchetta Arts et Métiers.
Cette bourse est non seulement une reconnaissance envers ces trois élèves particulièrement méritants, mais elle récompense également les familles qui s'investissent au quotidien à leurs côtés.
La fondation Arts et Métiers permet chaque année à ces élèves de conforter leur volonté de réussite dans les études scientifiques et technologiques qu'ils ont choisis et l'accent est mis à ce jour pour la filière STI2D.
La cordée de la réussite prend ici toute sa cohérence puisqu'elle récompense des élèves issus de milieu rural. Ce travail minutieux tant sur le repérage des candidats, que du suivi pédagogique ou encore par le suivi administratif ne peut que se révéler efficace parce qu'il implique des ambassadeurs soucieux de la réussite des élèves.
Enfin, je remercie toutes les personnes qui se sont investies dans toute la démarche et particulièrement, toutes les personnes présentes ce soir pour féliciter les élèves.

Que cette initiative encourage encore chaque années les élèves!


Remise des bourses au lycée l'Albanais de Rumilly (74).

Hervé Robineau, ambassadeur de la Fondation a remis la bourse Henry Marchetta Arts et Métiers.
Les  cérémonies se sont déroulées dans une bonne ambiance en présence des parents, professeurs et direction du lycée. Les élèves et parents ont vivement remercié la Fondation Marchetta et la Fondation Arts et Métiers.


Des Projets récompensés au Lycée Parriat de Montceau (71) 

LE JOURNAL DE SAONE ET LOIRE, le 9 avril 2016,

Parriat, un lycée qui progresse et propose des projets.

Alan Grand et Nicolas Fromentin sont élèves de la Classe préparatoire aux grandes écoles (CPGE) du lycée Parriat. Ils ont reçu, ce vendredi, une bourse nationale de la Fondation Marchetta.
Le parcours scolaire d'Alan Grand et de Nicolas Fromentin se ressemble. " J'ai fait une seconde et une première générale STI2D pour faire plaisir à ma mère, Marylène. Mais je pensais plus à m'amuser ", reconnaît Alan.
" Ça ne me plaisait pas ", insiste Nicolas. Alors, les deux jeunes se sont réorientés vers un bac pro électrotechnique. Tous deux ont ensuite " pris conscience de l'importance de faire des études ", résume Nicolas. Ce Romorantinais, qui fêtera ses 20 ans en juillet, a eu la chance que son lycée soit partenaire de Parriat depuis le lancement de la Classe préparatoire aux grandes écoles (CPGE) pour trouver sa voie. " Je l'ai découverte par la visite de profs de Montceau, venus pour la faire connaître, dans mon établissement de Dole ", explique Alan, 21 ans, le jour de la Fête du travail.

Un gros coup de pouce quand on est issu d'un milieu modeste!

Le travail, justement, n'avait rien à voir avec le rythme d'un bac pro. " On nous apprend à monter en puissance et à s'y habituer, analysent en chœur les deux jeunes. C'est vrai qu'il y a des moments de fatigue, de coup de mou, mais c'est là que l'entraide entre les trois promos est importante. Cette ambiance est à préserver. " Une ambiance qui les pousse à ne quitter l'internat pour rentrer dans leur famille que lors des vacances. " Je vais rester là la semaine prochaine, pour approfondir ce dont j'ai besoin ", tempère toutefois Alan. Alan, actuellement en 2e année des trois que compte la prépa, et Nicolas, qui n'est qu'en première année, se destinent l'un et l'autre à une école généraliste d'ingénieur. Sans se fermer de portes. Et cette bourse leur ouvre des perspectives. " C'est un gros coup de pouce financier, une motivation supplémentaire. " Surtout quand on est issu d'un milieu modeste. " J'ai cinq frères et sœurs et il n'y a qu'un salaire à la maison pour sept ", précise Alan. Les deux ont déjà trouvé une utilisation à cet argent : " Un séjour cet été en Angleterre ou dans un pays anglo-saxon pour nous améliorer dans cette langue indispensable pour devenir ingénieur. "

CYRILLE COUTENCEAU --- cyrille.coutenceau2@lejsl.fr

Les deux récipiendaires, Nicolas Fromentin et Alan Grand, entourés de leur tuteur Jean-Luc Ponceblanc et Patrick Poissonnet,
et du représentant de la fondation Marchetta, Alain Dovillaire (au centre).

Photo Cyrille COUTENCEAU

Remise des bourses Marchetta au lycée Jules Haag de Besançon(25)

Le lycée Jules Haag ainsi que les heureux récipiendaires, Maéva, Christophe et Arnaud, tiennent à remercier la Fondation Arts et Métiers et la Fondation Anny et Henry Marchetta pour leur action.

Nous remercions également toutes les personnes qui ont pu se libérer pour la cérémonie de remise de la bourse par l'ambassadeur de la Fondation A&M André Montmayeur, et espérons que nous aurons de nouveau l'occasion de nous retrouver pour valoriser et soutenir les mérites et l'ambition de nos élèves.


Lire le reportage sur le site de l' Académie de Besançon

Remise des bourses Marchetta: Lycée Mimard St Etienne(42)


Actualité St Etienne Le progrès Dimanche 8 mai

Remise des bourses Marchetta au lycée « La Découverte » de Decazeville.

Le 26 mai a eu lieu la remise des bourses à Gladys CANTALOUBE et Loïc CASAL Elèves de STI2D proposés par le lycée et sélectionnés par le jury de la fondation Henry et Anny MARCHETTA.
Cette cérémonie s’est déroulée en présence de Monsieur Francis TRIMBUR proviseur, Christophe PROENCA professeur principal et Béatrice BARRE secrétaire de direction.
Monsieur TRIMBUR puis Monsieur PROENCA se sont dit touchés par l’intérêt porté par la Fondation à ce lycée à l’écart des grandes villes et ce geste d’encouragement aux élèves méritants.
A la question s’il y aurait de futurs candidats, M TRIMBUR a répondu qu’il y aurait des postes pour des Élèves actuellement en seconde.

Remise des bourses Marchetta au lycée Follereau de Belfort(90)

Apporter un soutien aux métiers et formations de l’ingénierie et de la technologie, c’est l’objectif de la Fondation Anny et Henri Marchetta, hébergée par la Fondation des Arts et Métiers. Elle octroie des bourses d’études à des élèves répondant à certains critères, résultats scolaires et parcours postbac; pour la première fois, elle a été attribuée le 26 mai à trois élèves du lycée Follereau des mains de M. Genestier (Cl 75), de la société des Arts et Métiers et Mme Meiller (Cl 92), présidente du groupe régional Arts et Métiers, en présence du directeur des services académiques de l’Éducation Nationale, Eugène Krantz.
Lucas Communier, en terminale S, va donc bénéficier d’une valeur de 800 €; elle sera versée dès cette année et va s’accroître à mesure de son niveau d’études, jusqu’à l’obtention de son diplôme d’ingénieur et d’un doctorat. Deux chèques d’encouragement ont également été remis à Arthur Knoepflin et Cristobal Ramos, en terminale STI2D (sciences et technologies de l’industrie et du développement durable).
Ces sommes sous-entendent que ces lycéens ont déjà montré leur volonté de réussir dans des études scientifiques : Lucas va poursuivre ses études à Follereau, en classe préparatoire, Arthur se destine à des études informatiques et Cristobal, qui n’est en France que depuis très peu de temps, a choisi de s’orienter vers un DUT, avec le projet de réintégrer ensuite une école d’ingénieurs. Ces trois jeunes ont un « tuteur », Xavier Sauge (Cl 95), ingénieur Arts et métiers salarié chez Général Electric à Belfort, qui s’est engagé à les accompagner dans leur formation et les fera bénéficier des activités et opportunités offertes par le groupe local Nord Franche-Comté des ingénieurs Arts et Métiers.
Ces prix sont non seulement une reconnaissance envers ces élèves particulièrement méritants, mais ils récompensent également l’investissement de leur famille au quotidien. Dominique Balon, le proviseur, s’est dit « très sensible de l’intérêt porté au lycée par la Fondation et ces bourses ». L’assemblée a eu une pensée particulière pour M. Montmayeur, qui fut à l’origine de ce partenariat. Ce dernier sera désormais reconduit chaque année.

Retour

Bénéficiez de déductions fiscales jusqu'à 75% de la valeur de vos dons,
essentiels pour réaliser nos missions d'intérêt général.

Faire un Don ou un Legs

Imprimer